Faute de preuves, Harlan Coben

13023573_2016523225239723_69542334_n

Wendy Tynes traque les prédateurs sexuels. Elle n’est pas flic, elle présente un show télé. Une journaliste féroce au service d’une mécanique impitoyable : faire tomber en direct ceux qui croyaient échapper à la justice.
Sa prochaine cible : Dan Mercer.



Après deux livres fantasy je me suis lancé dans un genre bien différent, un roman policier d’Harlan Coben. Ayant une amie fan inconditionnel de cet auteur, j’en ai entendu parlé pendant des années. Toutefois, ce fût la série Une chance de trop inspirée de son roman du même nom, que j’ai adoré, qui m’a incité à découvrir cet auteur. Je me suis donc lancé dans la lecture Faute de preuves chez les Éditions Pocket avec de très grandes expectatives 😁.

Tout d’abord, j’ai beaucoup apprécier les différentes histoires qui s’entrechoquent et se mélangent (ça m’a rappelé par certains aspects les livres d’Agatha Christie dont je suis une grande fan) et l’écriture est sympa et fluide. Il y a également de très bons rebondissements et des moins surprenant. En outre, j’aime que le mystère soit toujours présent sans pour autant en être au centre, c’est très agréable de voir des petits mystères se résoudre tout en aident à la résolution du mystére principal.

Par contre, j’ai moins aimé le rythme qui était très soutenue par des endroits (donc très prenant) et peu soutenue par d’autres où je me suis ennuie. Ainsi que, les changements de perspective tout au long du roman étaient assez confus pour moi, je me suis complètement perdu à des endroits. De plus, le caractère trop américain m’a gêné (alors je sais que c’est un roman américain mais je ne m’attendais pas à sentir ce décalage), je suis peut-être bien trop Européenne 😜

Pour finir, j’attendais tellement de ce roman que finalement je me sens déçue. J’espérais être prise par le roman sans réussir à le lâcher, malheureusement j’ai eu des fois l’effet inverse en ayant du mal à le reprendre. De très bons rebondissements, une écriture sympa et une histoire intéressante mais « trop américaine » à mon goût !

🌹🌹🌹 – –

Publicités

Une réflexion au sujet de « Faute de preuves, Harlan Coben »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s