Les Outrepasseurs, tome 1: Les héritiers

12959259_2010661589159220_953895968_o

Londres, 2013. Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat. Il découvre que l’attaque le visait personnellement et qu’elle a été préméditée par de redoutables ennemis : les fés. Emmené à Lion House, la résidence d’un dénommé Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis huit siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Ces derniers lui révèlent un héritage dont il ignore tout…



Ma dernière lecture fut le tome 1 de la trilogie Les Outrepasseurs : Les héritiers de Cindy Van Wilder chez Gulf Stream Editeur. Comme je suis très en retard dans les club lecture dont je fais partie, c’est sans surprise que ce livre devais être lu dans le cadre du Club des Hiboux de Saefiel avec le deadline : 2 et 3 Avril… donc une semaine de retard 😧.

Au début de ma lecture, j’ai hésité à l’abandonner car j’étais complétement perdu. On est lancé sur l’attaque de Peter, les secrets, les nouveaux personnages, la mère de Peter très distante, les fés… mais surtout on part au XIIIème. Autant dire qu’à la moitié du livre j’étais complétement perdu. Toutefois, HEUREUSEMENT que je n’ai pas abandonné car ce livre est tout simplement GÉNIAL. C’est effectivement un livre « introduction » mais cela ne m’a pas gêné de tout j’ai même apprécier.

Tout d’abord, l’univers est original, noir, mystérieux mais plus que tout fascinant. C’est un univers qui me rappel un peu les poèmes de Baudelaire dans les Fleurs du Mal car l’auteur n’enjolive pas les événements et décris des choses horrible avec des « beaux » mots, comme par exemple :

« Les entrailles exposées au froid de la nuit dégageaient une chaleur animale, au parfum douceâtre »

Ainsi, le côté violent et même sexuel est présent sans pour autant réduire l’histoire à ces aspects. Néanmoins, ce sont ces mêmes aspects qui me font dire que ce n’est pas un livre à mettre entre les mains des plus jeunes.

Ensuite, j’ai adoré les reprises des contes comme par exemple celle de l’enchanteur de souris qui enleva les enfants. En outre, redéfinir les fés en êtres cruels est une idée de génie, je suis une grande adepte des redéfinitions de concepts et là j’ai été servi.

Pour finir, l’histoire se met en place au fur et à mesure de manière original et avec plein de surprises, comme par exemple la double voix à l’intérieur de Peter qui est une idée superbe. La fin de ce premier tome laisse une ouverture pour le tome 2 sans être frustrant, c’est un vrai point final à l’explication.

Pour résumer, même si l’histoire est confuse au début ça vaut le coup de s’accrocher car l’univers est vraiment unique. Néanmoins, il n’est pas adapté pour les plus jeunes.

🌹🌹🌹🌹-

Publicités

3 réflexions au sujet de « Les Outrepasseurs, tome 1: Les héritiers »

  1. C’est un livre qui m’a toujours fait de l’oeil! Même sans connaitre le résumé, j’ai toujours été captivé par la couverture … Mais je n’ai jamais osé l’acheté puisque j’ai lu de nombreuses critiques négatives à son sujet …. Mais bon peut-être que je finirais par le découvrir un jour 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s